Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Transe-position

Transe-position

Journal d'une néophyte en hypnose

Et si on jouait à s’aimer soi, juste comme ça, pour voir ?

On connait tous dans notre entourage au moins une personne qui dégage un certain charisme, non ? On la remarque dès son entrée, avant même qu’elle n’ouvre la bouche. C’est dans la démarche, dans la posture, dans sa façon de communiquer aussi. Une forme de modestie et d’ouverture aux autres parfois. Ça donne envie, non ?

J’ai dans l’idée que ces personnes-là ont simplement beaucoup d’estime pour elles-mêmes. Dit comme ça, on pourrait y voir de l’arrogance ou quelque chose comme ça. Pourtant il me semble que gagner en estime de soi est la clé dans bien des situations. Prenons le cas d’une personne qui serait particulièrement influençable, tant par les idées des autres que par leurs émotions. Avec un peu plus d’estime pour elle, elle serait sans doute capable de faire un pas de côté, de se tenir à distance, pour être moins impactée par ce qui ne lui appartient pas, par exemple. Et cette autre personne qui se définit comme timide, que se passerait-il si, à l’intérieur, quelque chose lui rappelait que sa propre valeur n’avait rien à envier à celle des autres ?

 

De mon côté, je me suis récemment rendue compte que ma petite voix intérieure n’était pas toujours très positive à mon sujet, et qu’il me serait extrêmement bénéfique de me faire ce cadeau-là : m’aimer davantage pour ce que je suis… J’ai donc eu envie de m’offrir une séance d’autohypnose dans ce sens. Et comme je suppose que ça pourrait servir à d’autres, voilà une idée de ce à quoi ça pourrait ressembler.

Et si on jouait à s’aimer soi, juste comme ça, pour voir ?

Il s’agit d’abord de penser à quelqu’un que l’on aime particulièrement. Pas la peine d’aller chercher bien loin, on a tous ça sous la main. Au pire, notre animal de compagnie ou la plante verte avec qui on partage la moindre de nos pensées pourra bien faire l’affaire. Le principal c’est que cet attachement soit suffisamment important pour qu’on puisse ressentir de l’émotion quand on y pense.

Et justement l’idée est de faire monter cette émotion-là. Pour ça on peut passer en revue tous les bons souvenirs qu’on a avec cette personne. Tout ce qu’on a partagé, peut-être les bons moments, les plus drôles, les plus joyeux, les plus émouvants aussi, pourquoi pas. Tout ce qu’on a fait pour cette personne, et tout ce qu’on serait prêt à faire, à donner, à dire et penser pour elle. Quelles musiques ça nous évoque, quels parfums, quelles ambiances. Et se laisser gagner par cette émotion, juste la laisser monter pour la ressentir pleinement. Et profiter de ça quelques instants.

Maintenant, imaginons que cet amour-là, exactement celui-là, c’est à nous-même qu’on le portait. Ça a l’air chouette, non ? Qu’est-ce que ça pourrait changer d’ailleurs ? Peut-être qu’on se parlerait différemment, qu’on se comporterait différemment dans certaines situations, qu’on ressentirait des choses autrement aussi.

Pour mieux percevoir tout ça, imaginons un double de nous, juste là, à côté ou en face de nous, qui, lui sait déjà faire tout ça depuis bien longtemps. C’est nous, mais en mieux. Peut-être le nous de dans quelques semaines, ou dans quelques mois. Celui qui a déjà appris comment prendre complètement soin de lui et qui s’aime juste comme il faut. Tiens, il ressemble à quoi ce double ? Comment il se tient, comment il bouge ? Comment il se sent quand on lui fait des compliments ? Et quand on le juge, qu’est-ce que ça lui fait, comment il le vit ? Qu’est-ce qui est différent sur son visage, dans son regard ? Comment c’est à l’intérieur ? Et à quel point ça donne envie d’être à sa place ?

Et quand ce double devient particulièrement attirant, qu’il nous plait en tout point et qu’on donnerait tout pour être lui, on peut juste imaginer qu’on se fond en lui, qu’on devient lui. Ça peut prendre la forme que l’on veut : une fusion, une intégration, une explosion, un plongeon ou n’importe quelle autre chose. En général notre imaginaire sait trouver la façon qui nous convient le mieux, que ce soit par une idée, une image, une sensation ou même un son ou un geste. Il s’agit juste de se laisser aller à cet imaginaire pour ne faire plus qu’un avec notre double. Et souvent, ça peut être très étonnant de découvrir ce que nous réserve cette partie créative.

Et maintenant que nous ne sommes qu’une seule et même entité, on peut juste prendre le temps d’explorer un peu ce qui se passe à l’intérieur. Dans les sensations, dans le ressenti, dans les pensées et dans la respiration. Juste prendre le temps d’apprécier tout ça, d’explorer tout ça. Juste l’expérimenter dans chaque domaine de la vie courante. Allez se balader dans toutes les situations qui étaient inconfortables jusque-là, et voir comment on les perçoit, maintenant. Et simplement laisser son corps aller dans cette direction, par un mouvement, une légèreté, ou n’importe quelle autre sensation dans le corps qui nous indique que le travail se fait.

Et quand tout est bien intégré, que le mouvement se termine, juste comme ça, alors il est temps de rapporter tout ça avec nous, et puis, de peu à peu, reprendre contact avec le corps. Un peu comme si on sortait d’un demi-sommeil dans lequel on a repris des forces. Il s’agit de se reconnecter tranquillement. De retrouver des sensations liées à notre position, de se reconnecter à notre respiration. Prêter attention aux sons autour de nous. Retrouver une posture plus habituelle, reprendre possession de son corps, et revenir au présent, en pleine forme. Parce que c’est maintenant que tout commence, maintenant qu’on va pouvoir tester tout ça, maintenant que l’histoire démarre. Et on peut être curieux de savoir comment vont se passer les prochaines heures, les prochains jours. De quelle façon nous recevront le prochain compliment, la prochaine critique. Et se demander quels seront les mots qu’utilisera la petite voix à l'intérieure pour parler de nous.

 

Je vous souhaite une belle expérience, et n'hésitez pas à me faire un retour pour me dire comment c'était pour vous, ce sera un plaisir de vous lire.

Commenter cet article