Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Transe-position

Transe-position

Journal d'une néophyte en hypnose

Première escale

Lorsque je repense à ce matin-là de novembre, j’ai presque l’impression qu’il s’agit d’une autre. Où est passé cette personne un peu intimidée, sur la réserve et un tant soit peu anxieuse ? Je ne saurai exprimer toute la richesse et tous les apprentissages que j’ai trouvés durant ces neuf derniers mois. D’ailleurs ce blog que je voulais tenir comme un journal, a pris une toute autre forme, tant il est impossible de retracer tout ce que l’on vit en période de formation et tant tout se passe rapidement.

Chaque journée est une occasion de toucher du doigt un aspect de l’hypnose et de ses possibilités, permettant d’explorer de l’intérieur de nouvelles opportunités, au même titre qu’aller à la rencontre de l’autre. C’est une expérience inédite durant laquelle on apprend autant sur soi que sur les autres, qui transforme complètement la façon d’appréhender le monde qui nous entoure.

Au fur et à mesure des semaines, les enseignements appris prennent une autre dimension. Un peu comme des briques de Légo qui sont d’abord étudiées séparément, et finissent par s’encastrer les unes dans les autres pour former un tout harmonieux. Lorsqu’on espace les sessions de formation comme je l’ai fait, chaque brique évolue au fil du temps. Elle est perçue d’une certaine façon au départ, puis les choses se décantent, évoluent et de nouvelles compréhensions voient le jour. Et finalement la construction prend une autre tournure, comme si on la regardait sous un autre angle, à travers des yeux neufs.

Ces découvertes sont amplifiées par la personnalité des formateurs et superviseurs. Ils sont tous très différents, et chacun, à sa manière, nous dévoile un pan de sa pratique, et la transmet d’une façon qui lui est propre. La provocation et la franchise font souvent partie du lot, et grâce à la bienveillance installée dès le départ, elles font souvent mouche et nous permettent d’avancer. Bien sûr, il arrive que des égos soient froissés, mais le plus souvent ce sont des remises en question qui s’amorcent et nous ramènent à qui nous sommes vraiment, même si parfois un temps de digestion est nécessaire.

Première escale

Cette expérience qu’est l’hypnose change profondément chacune des personnes du groupe. D’une session de formation à l’autre, on est chaque fois étonné de se redécouvrir mutuellement, de sentir des blocages dépassés, de découvrir de nouvelles ressources chez l’autre. C’est toujours fascinant de se rendre compte à quel point nous évoluons, comme si cette formation était une sorte de  catalyseur.

Ça se joue à plusieurs niveaux : les changements se perçoivent déjà physiquement. Un changement de coiffure, un nouveau style vestimentaire ou une posture plus affirmée sont monnaie courante et on s’en amuse lorsqu'on se retrouve. Et puis, surtout, les visages sont plus ouverts et plus souriants, comme s'ils exprimaient un changement d'état d'esprit. On gagne en sérénité et en confiance en soi, parmi tant d'autres choses.

Notre technique progresse aussi, évidement. Les séances d’hypnose deviennent beaucoup plus intenses, plus précises. De nombreux futurs-praticiens prennent de l’assurance, trouvent une qualité d’écoute et de relation, ressentent le déclic qui rend la séance plus belle et plus efficace. C’est très émouvant d’assister à cette éclosion, et encore plus de vivre ces séances de l’intérieur, en tant que sujet, lorsque les choses bougent concrètement, réellement. Il suffit d’observer les personnes qui sortent de séance pour se rendre compte de l’intensité des émotions vécues.

Enfin les relations changent de façon significative dans le groupe. Au-delà du fait que nous nous connaissons de mieux en mieux avec le temps, même les nouvelles têtes sont très rapidement intégrées. Sans doute que le fait de partager des choses fortes nous rapproche, mais ce n’est pas tout. Au-delà de ça, chacun d’entre nous a appris à s’intéresser sincèrement à l’autre. A l’écouter, le regarder, le ressentir précisément. Et ça change beaucoup de choses. Cela se ressent aussi en dehors de la formation, avec nos proches, qui en font souvent la remarque. Lorsqu’on apprend à communiquer autrement, ça touche à tous les pans de notre vie.

 

Voilà comment on se retrouve changé, un début d’été, lorsque la première escale est atteinte, une fois le diplôme attestant de nos compétences en main. Il s’agit véritablement d’une escale, pas d'une fin en soi. Beaucoup de choses restent à apprendre, à ajuster, à infuser, et les occasions de retourner en formation seront nombreuses.

Mais pour l'instant, il s'agit juste de prendre le temps de savourer cette première victoire, de regarder le chemin parcouru, de reprendre son souffle aussi. C'est comme une pause avant de se lancer dans l'étape suivante, qui reste à définir plus précisément pour chacun. Celle où les choses se concrétisent. Nos premiers pas en tant que praticiens en hypnose.

Commenter cet article